Après quelques cours techniques, nous avons été répartis par équipes de cinq, pour proposer un nouveau casque de rugby. Ce n’était pas simple, car les règlementations en vigueur imposent qu’il soit très fin. Sachant qu’il ne pourrait protéger efficacement des chocs, nous avons réalisé un casque intelligent, qui quantifie les chocs, permettant de faire sortir du match les joueurs en ayant trop subi, les commotions étant accumulatives.

Louis D. en 2ème année