Témoignages2019-07-22T20:30:54+02:00

Électif sport & science

Après quelques cours techniques, nous avons été répartis par équipes de cinq, pour proposer un nouveau casque de rugby. Ce n’était pas simple, car les règlementations en vigueur imposent qu’il soit très fin. Sachant qu’il ne pourrait protéger efficacement des chocs, nous avons réalisé un casque intelligent, qui quantifie les chocs, permettant de faire sortir du match les joueurs en ayant trop subi, les commotions étant accumulatives.

Louis D. en 2ème année

Leadership en situation extrême

Après une journée dédiée à la théorie où l’on donne des connaissances explicites aux étudiants pour comprendre le management dans des situations de crise, on passe à la mise en situation qui dure deux jours. 80 élèves sont répartis en groupes : tactiques, intermédiaires et une équipe au QG qui reste à l’école. Tous communiquent avec des talkie-walkie. Officiellement, leur objectif est de travailler avec des drones autonomes sur le terrain.

Au départ, ils pensent que c’est un simple test, mais un drone disparaît. Les élèves mettent alors en place un PC de crise, qui oriente les équipes, afin de le retrouver. Une véritable course d’orientation. Sauf que les étudiants découvrent que le drone est allé s’écraser contre une centrale nucléaire (fictive bien sûr) toute proche. C’est aux équipes d’organiser l’évacuation des communes voisines. Ils sont près d’un cours d’eau et ont la mission de fabriquer six ponts, avec des piquets et des ficelles, pour permettre l’évacuation… 

Sire de Marc, enseignant
et responsable du département
entreprise et société

Projet Lucie-fleur

L’entreprise lilloise partenaire était très impliquée. Elle propose à ses clients des machines agricoles, dans des marchés de niche, quasiment sur mesure. Nous avons donc suggéré au dirigeant celui des fleurs, ce qui l’a convaincu.

Nous partions de zéro, il a fallu structurer l’équipe, réfléchir à comment fabriquer cette machine. Finalement, cela a bien fonctionné : nous avons décroché un client avant la fin du deuxième semestre, et proposé une maquette qui faisait la taille d’un chariot, avec un proof of concept.

Louis H. en 2ème année

Go to Top